2016

Le Pôle social des Caillols : au service des autres depuis 1997 !

 

Ce mardi 4 octobre, découverte du quotidien du Pôle social des Caillols avec Pierre, le responsable, et 3 autres bénévoles. Retour sur plus de 15 ans d’engagement, d’entraide, de rencontres…

 

Pierre, 10 ans d’ancienneté, Joseph, 8 ans, Jacques, 3 ans, et Roger, 1 an, nous racontent le quotidien du Pôle social des Caillols. Le Pôle social est situé 40 Chemin des Campanules, dans le 12ième arrondissent de Marseille. La structure, ouverte depuis 1997, est centrée sur l’Aide Alimentaire. Tous les mardis de 9h à 11h, les 4 bénévoles se rendent au Pôle social afin de préparer les colis pour le lendemain. En effet, chaque mercredi, l’ensemble des bénévoles, au total 12, distribuent les colis alimentaires aux bénéficiaires, ayant rencontré au préalable une assistante sociale qui établira la pertinence de l’aide de la Croix-Rouge. Cette attribution répond ainsi à des critères définis et s’inscrit dans un objectif de soutien temporaire et d’aide à la réinsertion. Les bénéficiaires sont, en effet, aidés pendant 6 mois. Sauf les retraités, en détresse, dont la situation ne change malheureusement pas.
 

article_les-caillols_1
 

Cela représente près d’une cinquantaine de colis par mois. Chaque colis est réalisé pour un foyer de 4 personnes en moyenne. La distribution commence à 8h. A 10h15, les bénévoles commencent à ranger pour pouvoir laisser la place au centre aéré à 10h30. Les produits distribués proviennent de l’aide alimentaire européenne, des collectes réalisée par l’Unité Locale de Marseille durant l’année ou encore de notre partenariat avec la Banque Alimentaire. D’ailleurs, le deuxième et le quatrième jeudi de chaque mois, les bénévoles se rendent à La Banque Alimentaire pour y récupérer des denrées alimentaires. La structure collecte également des vêtements pour ensuite les redistribuer aux différentes boutiques solidaires de la Croix-Rouge à Marseille.
 

En 2003, Monsieur Blum, maire du 11ème et 12ème, a obtenu, à titre gracieux, que nos activités Croix-Rouge s’effectuent au sein de l’Espace Pour Tous des Caillols. Pierre souhaite remercier vivement la Maison de Quartier : « on est très bien accueilli, on se sent chez nous ». Le personnel de la Maison pour Tous coopère aisément avec les bénévoles de la Croix-Rouge et cela permet aux bénéficiaires de découvrir les activités proposées par la Maison de Quartier comme des ateliers danse, sport, aides aux devoirs, actions sociales, langues.
 

Pour les 4 bénévoles, ce qui a de la valeur dans le fait que la structure existe depuis 1997, c’est d’être au service des gens depuis toutes ses années. Au quotidien, ils ne réfléchissent pas à leur engagement, le travail qu’ils font chaque semaine. Tous les 4 à la retraite, ils cherchaient juste à aider les plus démunis et à se sentir toujours actifs. Ce qui leur plaît, c’est la notion d’équipe, « c’est à la bonne franquette entre nous » dit Jacques. Ils aiment l’intimité de leur Pôle. Toute fois, ils ont beaucoup apprécié se rendre à la journée des bénévoles de l’action sociale qui a eu lieu le 10 septembre dernier : « cela a permis de rencontrer d’autres bénévoles motivés par les mêmes valeurs ».
 

Aujourd’hui, Pierre, bien que toujours passionné par son rôle et fier de son équipe, souhaite néanmoins être remplacé à la fin de l’année. Soucieux de ne plus pouvoir assumer ce poste pour ennuis de santé, il espère commencer le plus rapidement possible à préparer la succession afin que le remplacement ne se fasse pas dans l’urgence.
 

Roger, bénévole au sein du Pôle Social des Caillols

 

Roger est retraité depuis deux ans d’un métier de graphiste au service des autres. Il poursuit maintenant son engagement social à la Croix-Rouge française en tant que bénévole au sein du Pôle Social des Caillols.
 

portrait-1
 

“J’étais salarié en tant que graphiste mais j’étais aussi artiste plasticien. J’animais des ateliers auprès d’adultes en thérapie et aussi auprès de lycéens et collégiens. Mon intervention consistait à leur faire prendre conscience du processus créatif qui se met en route lorsqu’on veut devenir artiste, en dehors de toute considération d’inspiration ou d’intuition. L’année dernière j’ai essayé pendant 6 mois de travailler avec des autistes, ce fut une bonne expérience, mais c’était très compliqué à organiser.”
 

Retrouvez ici le portrait complet de Roger.
 

Comme Roger, Jacques, Joseph et Pierre, vous souhaitez vous engager dans une action solidaire et contribuer au recul de la précarité à Marseille ? Découvrez les nombreuses actions sociales de proximité proposées par notre Unité Locale en suivant ce lien et visitez notre page dédiée au recrutement.