Scénario catastrophe pour une simulation d'attentat | Croix-Rouge française sur la métropole Aix-Marseille Provence

2018

Scénario catastrophe pour une simulation d’attentat

 

Les secouristes sur le territoire métropolitain Aix-Marseille Provence se sont mobilisés, le 6 décembre, suite à un ordre départemental d’exercice ESTEREL simulant un attentat terroriste.

 


 

Début décembre, suite à un ordre départemental d’exercice ESTEREL, tous les acteurs de secours, marins-pompiers, police scientifique, Croix Blanche, Ordre de Malte, équipe cynophile, militaires, Protection Civile se sont réunis durant plusieurs jours pour participer à une simulation d’attentat avec d’importants moyens nautiques, aériens et terrestres.
 

Le scénario a été volontairement porté à un très haut niveau d’intensité : il s’agit d’une tuerie de masse par un groupe terroriste à bord d’un navire à passagers. Un bateau a été alors affrété pour l’occasion et est parti au large avec plusieurs faux passagers pour simuler l’attaque terroriste en pleine mer, dans des conditions les plus réelles.
 

15 bénévoles venant des Unités Locales de Martigues, Salon de Provence, Istres, Marignane, Marseille et un représentant de la Délégation Territoriale Métropolitaine Aix-Marseille Provence en charge des opérations d’urgence, étaient alors mobilisés le 6 décembre, toute la journée, pour simuler, au Grand Port Maritime de Marseille, la sortie des victimes une fois le bateau revenu au port.
 

Chaque acteur avait un rôle précis, les militaires pour sécuriser le périmètre, l’équipe cynophile pour chercher les explosifs, les marins-pompiers pour les premiers soins et pour envoyer les victimes vers différents hôpitaux, les étudiants de l’IFSI à Marseille étaient les fausses victimes…deux psychologues des marins-pompiers ainsi que deux bénévoles de la Croix-Rouge ont également ouvert une cellule d’urgence médico-psychologique.
 


 

Cet exercice a démontré la synergie existante entre les différents acteurs de secours et la place prépondérante de la Croix-Rouge française dans les situations d’urgence. Cela permet de se rendre compte des difficultés, des contraintes logistiques, du nombre de personnes nécessaires, des besoins matériels et pouvoir mieux réagir si cela se présente réellement.