Notre Unité Locale

entete_notre-unite-locale
 

Forte de plus de 140 ans d’histoire, notre Unité Locale fait figure de pionnière dans bien des domaines et son passé la place comme l’une des plus dynamiques de France. Fondée en 1868 lors de la guerre franco-prussienne, notre Unité Locale est l’une des plus anciennes de France.

 

Une Unité Locale au passé chargé d’histoire

 

Au cours de la seconde guerre mondiale, les secouristes de notre Unité Locale se sont illustrés à diverses reprises pendant les bombardements de la ville. Ce fut le cas notamment lors du bombardement du 27 mai 1944 où, en moins de dix minutes, plus de 800 bombes de 250 à 500 kilos ont été larguées sur la ville. Toute la cité fut atteinte et les quartiers les plus touchés ont été ceux de la gare Saint-Charles, du boulevard National, de Saint-Lazare, de la Belle-de-Mai où l’église fut démolie. Les équipes de la Croix-Rouge française sont intervenues pour porter secours à la population suite à ce bombardement à la fin duquel 1 976 morts et 2 761 blessés furent dénombrés, et plus de 20 000 personnes furent sinistrées. En 1945, l’Unité Locale de Marseille s’installe rue Lafon sur affectation préfectorale pour lui permettre d’effectuer une nouvelle mission : l’accueil de prisonniers civils en retour des camps de concentration et des militaires démobilisés à leur retour d’Allemagne. Cette action très importante a pu se développer grâce à la générosité de l’armée américaine qui a fourni nourriture, vêtements et matériel.
 

De 1965 à 1990, les priorités de l’Unité Locale de Marseille ont été axées sur les actions sociales et médicales, dirigées par un comité très étoffé ayant en son sein des personnalités de la ville émanant notamment du domaine médical et social. On comptait, au cours des années 60, soixante-dix correspondants de la Croix-Rouge française, répartis sur les soixante-dix quartiers de la ville, dont le travail était l’accueil, l’écoute, la distribution de vêtements en dirigeant les personnes se trouvant dans le besoin vers les services sociaux. l’Unité Locale comptait aussi une crèche, une école de secrétariat à la rue Krüger, école fermée en 1985 en raison de l’évolution technique, un centre aéré de la Croix-Rouge boulevard Bompard en relation avec le centre aéré de Mereuil dans les Hautes-Alpes (centre financé par la reine Désirée de Suède), ainsi qu’un hôpital au Bd Chave et une école d’infirmière, qui est actuellement la plus importante de la Croix-Rouge française. Durant la période de 1975 à 1995, un service de radiologie exploratoire fixe et itinérant fut créé à la demande des autorités sanitaires afin d’œuvrer dans le dépistage de la Tuberculose.
 

Dans les années 1990, les volontaires de notre Unité Locale se sont proposés d’aller au devant des sans-abri, la nuit, pour leur apporter écoute et réconfort, donnant naissance à l’un des premiers services de maraudes de France. Ce concept fut rapidement repris au niveau national, mais notre Unité Locale a fait figure de précurseur en la matière. Souhaitant constamment placer nos bénéficiaires au coeur de nos actions, le service des maraudes a développé à partir de 2010, un concept novateur de maraude de jour. Au cours de ces tournées, les volontaires accompagnent et conseillent les sans-abris dans leurs démarches administratives. C’est également à cette époque que le pôle social de la Belle-de-Mai se développe et sont créés en son sein une unité d’accueil de jour destinée aux femmes et une maison accueillant les jeunes enfants pour leur faire décrouvrir, à travers des activités ludiques, le monde extérieur. Au cours des années 2000, nos vestiboutiques ouvrent leurs portes. Aujourd’hui véritables boutiques solidaires, nos boutiques de la rue du Camas et de la rue du Docteur Escat, ainsi que notre nouvelle boutique bébé, sont ouvertes chaque jour de la semaine et proposent des objets et vêtements à des prix très réduits. C’est à cette époque que l’intitulé Comité local devient Délégation locale.
 

En 2010, notre Unité Locale quitte la rue Sylvabelle pour s’installer à son emplacement actuel, au 1, rue du docteur Simone Sedan. Ce déménagement a été rendu possible par la fermeture de l’hôpital du Camas et la fusion des Instituts de formation de la Croix-Rouge française et de l’hôpital Saint-Joseph. C’est en 2012 que l’intitulé Délégation locale devient Unité Locale. En 2013, un nouveau pôle social a ouvert au boulevard Baille. Destiné à accueillir la distribution alimentaire de la rue Simone Sedan, c’est également l’occasion pour notre unité locale de développer de nouvelles actions en créant une boutique enfant proposant des vétements et du matériel de puériculture à des prix très réduits, ainsi qu’un coiffeur social, idée novatrice dans le monde de l’action sociale. En 2014, un nouveau pôle social ouvre ses portes dans le quartier du Panier, proposant une activité de distribution alimentaire ainsi qu’un Accueil Santé Social dédié aux personnes ne bénéficiant plus d’un accès au soin.
 

Notre Unité Locale aujourd’hui

 

Les Présidents de l’Unité Locale de Marseille se sont efforcés de créer, de développer ou de fermer diverses activités en fonction de la conjoncture de l’époque pour être au plus près des besoins de la population Marseillaise tout en maintenant au mieux l’équilibre budgétaire. Notre Unité Locale c’est aujourd’hui plus de 400 volontaires qui s’activent au quotidien pour faire reculer la précarité sur Marseille. Nos actions se regroupent autour de nos pôles sociaux géographiques, dans lesquels se retrouvent nos activités d’accueil et d’orientation, de distribution alimentaire et vestimentaire ainsi que trois boutiques. Nous oeuvrons également à travers un service de maraudes, un service secourisme et un pôle prisons. Ainsi 140 ans après sa création, notre Unité Locale continue à être dynamique dans bien des secteurs et de créer de nouvelles activités au profit de nos bénéficiaires.
 

N’hésitez pas à venir découvrir nos actions dans le domaine de l’Urgence-Secourisme ou de l’Action Sociale.